Des réponses architecturales aux nouveaux modes de vie des seniors

#ARCHITECTURE

Exit les habitats superflus et les villes désorganisées, les nouveaux projets d’architecture deviennent des projets de société : où les dimensions, la circulation, les matériaux sont pensés sur-mesure pour ses habitants.

À population vieillissante, architecture adaptée ? Alors qu’une multiplicité de projets architecturaux pensent l’habitat de demain à travers le concept de Bug Out Location (BOL) - la résidence de survie en dehors de la ville - certaines villes et architectes créatifs consacrent leurs projets, quant à eux, aux Seniors, avides de modularité dans leur quotidien et de praticité dans leurs déplacements.

 

En tête de la pratique, on retrouve le géant japonais Muji. Sur le même modèle que le projet initié par Ikea, Silviabo (des logements préfabriqués adaptés aux besoins de seniors ou des personnes en situation de handicap), Muji s’est mis en tête de créer la maison du futur. Depuis 15 ans, l’entreprise dévoile, tous les 5 ans, une maison préfabriquée. Son dernier modèle en date ne ressemble en rien à ce que Muji avait conçu par le passé : il s’agit de sa première maison de plain-pied, entièrement modulable. La maison, durable et économe en énergie, intègre des principes solaires passifs et des matériaux de haute qualité. Preuve que l’objectif est bien de s’adapter à la population la plus vieillissante du monde : la configuration de plain-pied et le concept clé en main s’adresse particulièrement aux seniors. Elle s’intègre aussi parfaitement à des régions de banlieue telles que celle de Kyushu - région très plébiscitée par les seniors japonais pour son espace plus abondant et sa quiétude.

 

Ce type de projets vise à répondre à cet enjeu de mettre à disposition des Seniors des logements adaptés, peu coûteux, respectueux de l’environnement et axés sur le bien-être des individus.

En parallèle, certaines villes redoublent d’efforts pour valoriser leur attractivité et adaptent leurs infrastructures en fonction des nouveaux modes de vie et enjeux des seniors. La ville de Portland a, par exemple, réalisé un travail complet d’adaptation de la voirie en adoucissant des bords de trottoirs, en renforçant l’éclairage, en installant des bancs et des ralentisseurs de trafic. À New York et à Manchester, les carrefours les plus accidentogènes ont été réaménagés afin de prévenir les risques. La ville de Londres a quant à elle développé des toilettes publiques dans son réseau de transports.

 

La simplicité et la praticité de ces habitations et de ces villes évoquent des valeurs rassurantes dans un monde à dominante VUCA (volatile, uncertain, complex and ambiguous.). Les architectes de ce nouveau monde contribuent donc à donner du sens et de la justesse aux nouveaux modes de vie des seniors, en quête de sens et de simplicité.