La technologie au service du bien-vieillir ?

#BIEN-VIEILLIR

Demain, 30% de la population sera senior. C’est officiel, la transition démographique est en marche. Depuis la crise sanitaire, plus personne n’en doute et les établissements spécialisés pour personnes âgées ont fort à faire pour être à la hauteur de ce défi.

Heureusement, cette évolution démographique va de pair avec des progrès technologiques encourageants et rassurants pour les aidants.

 

Certaines traitent des problématiques de santé comme Auxivia qui propose un verre connecté pour prévenir la déshydratation des seniors. Connecté via Bluetooth, le verre envoie automatiquement les données à une plateforme qui les analyse. Il rappelle également à la personne qu’il est temps de boire, grâce à un système d’alertes lumineuses. Cette innovation au service de l’Intelligence Senior a déjà séduit une centaine d’établissements spécialisés. 

 

D’autres s’attellent au sujet délicat des troubles du comportement et des déficiences neurologiques. C’est le cas de la start-up rennaise LiveStep qui a mis au point un système anti-errance grâce à une étiquette connectée directement intégrée dans la chaussure du patient. Discrète et non stigmatisante, cette innovation permet aux soignants de développer une relation sereine avec les résidents, plus centrée sur le bien-être de la personne que sur sa seule sécurité. 

 

 

Enfin certaines start-up ont même tiré partie de la crise sanitaire comme Lumeen qui met la réalité virtuelle au service des seniors dans les Ehpads. Cette start-up lyonnaise a su adapter la technologie de réalité virtuelle à un public très âgé afin de leur offrir des moments d’évasion et améliorer leur bien-être. 

 

On l’aura compris : l’Intelligence Senior n’est plus un choix en 2021 et ces jeunes entreprises en ont bien conscience ! En développant des innovations au service des personnes âgées, elles contribuent au mieux-vieillir en France et nous aideront à relever le défi de la transition démographique.